Vous êtes ici : AccueilFormationMaster

Econométrie spatiale

Semestre Semestre 3
Type Obligatoire
Nature Cours
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 24h
Volume horaire CM 16h CM
Volume horaire TD 8h TD

Responsables

Lionel Védrine, Yoann Morin et Sébastien Marchand

Pré-requis

  • Maîtrise des notions de base en statistique spatiale (hétérogénéité, autocorrélation spatiale),
  • Capacité à détecter les processus spatiaux dans les données
  • Mettre en œuvre les outils d’économétrie spatiale et interpréter correctement les résultats.

Objectifs

Comprendre les enjeux de la prise en compte des effets spatiaux en statistique et en économétrie, mettre en œuvre les méthodes d’estimation adéquates et interpréter les paramètres associés aux variables spatiales.

Contenu

L’analyse de données spatiales exige la mise en œuvre d’outils statistiques spécifiques. L’un des plus classiques est la mesure de l’autocorrélation spatiale. Les méthodes de l’économétrie spatiale ont été développées pour tenir compte de cette dépendance spatiale dans les analyses statistiques classiques et éviter que celle-ci n’introduise des biais dans l’estimation des paramètres. La formation présente les outils de base de la statistique spatiale qui vont compléter et enrichir l’approche strictement cartographique. Elle s’attache ensuite à présenter les manières de formaliser les effets spatiaux (effet de débordement et de dépendance spatiale, hétérogénéité) et les différentes spécifications économétriques spatiales ainsi que leur estimation par différentes méthodes. Les tests de spécifications les plus courants seront également exposés. La formation est illustrée par des exemples issus de la littérature récente dans ce domaine et des applications à partir des logiciels R ou Stata.

Bibliographie

Elhorst, J. P. (2014). Spatial econometrics: from cross-sectional data to spatial panels 20-2 Berlin: Springer.

Contrôles des connaissances

Remarque : Dossier d’économétrie à remettre en fin d’année universitaire consistant à un travail de recherche à l’aide de l’économétrie spatiale.