Vous êtes ici : AccueilFormationMaster

Théorie des jeux

Semestre Semestre 1
Type Obligatoire
Nature Cours
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 20
Volume horaire CM 20

Responsables

Pré-requis

Le cours de Théorie des jeux s’inscrit dans la suite des enseignements reçus par les étudiants en microéconomie. A ce titre, il présuppose une connaissance basique de la théorie de la décision.

Objectifs

Ce cours d’introduction à la Théorie des Jeux a pour objectif de vous familiariser avec ce qui est devenu la « grammaire » des Sciences Sociales. En restreignant notre attention à la classe des jeux non-coopératifs,  nous nous intéresserons aux différentes formes d’un jeu (forme extensive, forme stratégique) et aux différentes solutions proposées pour décrire ou  prescrire le comportement des joueurs. L’accent sera mis dans ce cours sur la précision des concepts et la rigueur des raisonnements.

Contenu

Chapitre 1 : Introduction

Objet de la théorie des jeux, bref historique, la distinction jeux coopératifs, jeux non-coopératifs, exemple pour le problème de marchandage, les formes de jeu.
 

Chapitre 2 : Les jeux sous forme stratégique

Stratégies dominantes, dominées, élimination itérative des stratégies strictement dominées, équilibre de Nash, stratégies mixtes (interprétation), existence de l’équilibre. Jeux à somme nulle.

Applications, jeu de bien public, jeu de Cournot, Bertrand. Substituts stratégiques, compléments stratégiques.
 

Chapitre 3 : Les jeux sous forme extensive en information parfaite

Equilibre de Nash parfait en sous-jeux, rétroduction, passage de la forme extensive à la forme stratégique.

Applications, duopole de Stackelberg, Hotelling, bargaining à la Stahl-Rubinstein.
 

Chapitre 4 : Jeux bayésiens

Transformation d’Harsanyi, recherche d’un équilibre Bayésien.

Applications, valeur de l’information.
 

Chapitre 5 : Les jeux sous forme extensive en information imparfaite

Système de croyances, rationalité séquentielle, compatibilité des croyances, équilibre Bayésien parfait.
 

Chapitre 6 : Jeux de signaux.

Equilibre mélangeant, équilibre séparateur.

Bibliographie

V. Dequiedt, J. Durieu et P. Solal, « Théorie des jeux et applications », Corpus Economie, Economica.

Contrôles des connaissances

Examen terminal 2 heures